20180929_161543

Je n'arrive pas à rassembler mes idées après cette lecture alors je vais y aller au feeling!
C'est un coup de coeur, vraiment. 
Sélectionné par les "68 premières fois", j'ai reçu et dévoré ce roman à l'écriture fluide et précise. Grave et triste, une fois commencé, il est impossible de le lâcher.
Claire a 43 ans, elle vit à Nice, est caissière sur une autoroute, elle est mariée à François et ses enfants sont grands et ont quitté la maison.
Sa vie est chamboulée quand Antoine, son grand amour de jeunesse, achète avec son épouse l'appartement voisin.
Claire sombre alors dans une analyse pessimiste de sa vie, trouvant tout médiocre, elle-même, sa vie, son mari, son métier, ses collègues, son appartement... et idéalise Antoine, Paola son épouse, leur vie bourgeoise, leur vie de couple...
Quand Claire revit son passé et pense à cette passion de jeunesse et les circonstances de leur séparation, on peut pourtant rapidement s'apercevoir que sans les yeux de l'amour, le jeune homme puis le nouvel Antoine n'a rien d'idéal!
Les blessures vieilles de 30 ans sont toujours ouvertes...
J'aurai voulu secouer Claire... Réveille toi! Dis ce que tu sais! Mais non tu vas souffrir! Te laisse pas avoir!!!! Tu vois pas que c'est pas normal!!!!!!!!
J'aurai voulu giffler Antoine... Pauvre mec!!! Tu la pardonnes???? Mais c'est toi qui dois te faire pardonner. Mais à quoi tu joues! A quand même tu te rends compte!!!
Il est insaisissable et incompréhensible!
Pauvre François, homme moyen d'accord mais qui fait tellement d'effort, qui est au petit soin et qui est tellement moqué et rabaissé sans même s'en rendre compte.
Et Paola... Ah! Paola! A mon sens la personne la plus touchante car c'est la personne trompée par excellence... si belle, si classe mais si malheureuse... trompée par son beau-père, son mari, sa nouvelle amie et repoussée par sa fille... elle est aveugle sur l'âme humaine et quand elle ouvre les yeux le malheur est sur tous.... elle est centrale sans en avoir l'air...
Je ne parlerai pas du beau père, je vous laisse découvrir cette ordure!
Un roman qui prouve une fois de plus que la passion emporte tout sur son passage et fait naître l'égoïsme.